«

»

fév 08

Mick Victor

Les consignes.

« Et ouais, viens qu’on se lance, on le fait, fais pas ta chochotte !! »
Je l’entends encore, comme si c’était hier. Ce sera facile qu’il disait.
Voui, bien sûr…
J’essayais, me mettais face à mon clavier et laissais mes doigts courir sur le clavier. Mais rien. Queud. Peau de zébi. Le cauchemar de la page blanche.
Alors je me suis un peu forcé, et c’était nul…
Donc, je vais faire ce que je fais de mieux : m’exprimer.

C’est l’heure du doute braves zamis !
Dans l’doubs, l’avenir de la démocratie se joue !!!!
Après la déculottée du premier tour, la France entière retient son souffle en attendant les résultats de cette législative partielle. Que d’émotions, j’en ai mouillé mon porte-jarretelles. Oui Madame, j’en porte, depuis que j’ai entendu le très regretté Pierre D. qui disait que c’était « plus facile quand on fait pipi ».

Le suspens s’intensifie, les ventes de prozac s’envolent, mais que fait le Conseil d’Etat ?!
Il s’en bat l’oeil. Et il a bien raison. Et vous devriez tous faire pareil.
Le parti de Naboléon, délaissé par son précédent braqueur de président qui partit avec le fonds de caisse, les scellés de la compta, et quelques mises en examen, a même du mal à savoir comment se positionner.

« Mais, se positionner sur quoi ? »

StarWars-Politics

Ahhh, j’entends encore la voie naïve de mon successeur, quelques trémolos dans la voie, le cœur étreint par cette interrogation. « Se positionner pour les cons » m’entendais-je lui dire. Car après tout, c’est de ça qu’il s’agit. Des consignes de vote. Franch’ment, des consignes de vote !!! N’y a-t-il que moi que cela fisse frémir ? A-t-on besoin, au XXIème Siècle, que le parti que l’on affectionne se faisant sortir au premier tour donne des consignes pour ses sympathisants ?

Faut-il vraiment considérer ses ouailles comme des débiles profonds pour leur dire où mettre le bulletin… Faut-il qu’ils le soient pour attendre qu’on le leur dise. Et pendant ce temps-là, les instances se déchirent, se prostituent, pour récupérer un électorat soit du centre mou, soit de la droite dure, à moins que ce ne fut le centre dur et la droite molle, à terme, on ne sait même plus.

Et pendant c’temps-là, dans une salle d’école primaire non chauffée pour cause de rabot budgétaire, sous le portrait poussiéreux du chef de l’Etat dont la manche est toujours mal fagotée, mitraillés par les regards bovido-ferreux des appariteurs, les cons signent.

A propos de l'auteur

Mick Victor

Mick Victor

Je ne râle pas, je m'exprime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>