«

nov 22

GotF

Je repensais a cet article hier, en lisant une histoire …

Comment on Me for She by Anais.

Je repensais a cet article hier, en lisant une histoire de « casse-tete au club des veufs noirs ». Dans la nouvelle intutule « la croix de Lorraine » Il y a mention, a un moment donne d’une rencontre en gare routiere entre le narrateur et une belle demoiselle (cette rencontre meme qui sera au coeur de l intrigue) Cette histoire est ecrite en 1974, il y a donc 40 ans de ca. L’homme qui raconte l’histoire s’etonne positivement qu’a la remarque courtoise qu’il adresse a la jeune femme, celle ci lui reponde en souriant sans avoir l’air de le prendre pour un violeur ou un detraque (le mot detraque est de moi, je ne me souviens pas exactement de la phrase, et je completerais si besoin une fois rentre chez moi. Mais le mot violeur est bien dit, et l’idee est la meme pour le sens global de la phrase.)

Bien sur il y a 40 ans, la situation de la femme au coeur de la societe s etait clairement ameliore. Mais je suis certaine que cette situation aurait pu se reproduire avec le meme effet de surprise 100 ans ou 200 ans auparavant.

Donc oui, Messieurs, a vous de jouer. Eduquez vous, eduquez vos fils, a etre plus respectueux et moins sexistes. Mais eduquez aussi vos filles a ne pas etre des victimes en puissance.

Je suis feministe (mais effectivement, egalitariste serait plus clair pour ce que je penses) mais loin de moi l’idee de penser que notre societe va mal a cause des hommes, et qu’ils sont seuls responsables. Commencons deja a expliquer a nos enfants que porter du rose, s’habiller en princesse, combattre des dragons…et bien tout le monde, fille comme garcon, a le droit de le faire. travaillons sur nous meme , quel que soit notre sexe, pour tenter de se defaire de ce sexisme qui nous encombre.
Et ne laissons plus les hommes s’ettoner mesdames, qu’on ne les traites pas comme des violeurs en puissances quand nous repondons poliment a leurs prise de contact.

Si je ne suis pas une chienne, vous n’etes pas des chiens ( metaphore, les chiens n’ont rien a voir la dedans en verite)

A propos de l'auteur

GotF

GotF

Français d’origines douteuses de type sicilo-ritales à deux générations.
Plutôt Beatles que Stones. Et Lennon que Mc Cartney mais John Victor ça ne veut rien dire.
Sans affiliation politique, avec des affinités oscillant plus ou moins à gauche selon les sujets.
Absolument dépourvu de toute croyance archaïque.